ARCHIVE


 

 

 

Habia reconnait la victoire d’Agbéyomé à la présidentielle de 2020 et exige sa libération

L’arrestation musclée du député Agbéyomé Kodjo fait couler beaucoup d'encre et de salive. Au parti « Les Démocrates », l’on condamne une interpellation arbitraire et exige la libération de l’ancien Premier ministre.

« C’est avec amertume que le parti politique Les Démocrates a appris le énième coup de force politique exercé par le pouvoir dictatorial et sanguinaire RPT-UNIR. Au moment où le monde entier lutte contre la pandémie du Covid-19 et s’attelle à trouver une solution à cette calamité, le pouvoir togolais a jugé bon de régler un contentieux électoral dans les locaux du SCRIC », peut-on lire dans le communiqué signé par Nicodème Habia, président dudit parti.

La formation politique « Les Démocrates » dénonce et condamne la violation du domicile du candidat de la dynamique Kpodzro et son arrestation « arbitraire dans des conditions horribles ». Le parti de Nicodème Habia condamne aussi l’interpellation arbitraire des personnes qui se trouvaient au domicile de Dr Kodjo au moment de la « forfaiture ».

Le parti politique Les Démocrates dit reconnaître la victoire du candidat Agbéyomé Kodjo à la présidentielle du 22 février 2020. Il demande à la Cour constitutionnelle de dire le droit et de proclamer Agbéyomé Kodjo comme « le président élu » au dernier scrutin présidentiel.

Au passage, le parti « Les Démocrates » demande au régime de procéder à la libération sans condition d’Agbéyomé Kodjo et de toutes les personnes interpellées mardi dernier.

Godfrey A

 

 

Habia reconnait la victoire d’Agbéyomé à la présidentielle de 2020 et exige sa libération