ARCHIVE


 

 

 

Arrestation d’Agbéyomé Kodjo : Voici ce que dit le Procureur de la République

Ce n’est plus un secret, Agbéyomé Kodjo est dans les mains du Service central de recherches et d’investigations criminelles (SCRIC) de la Gendarmerie. Selon les autorités judiciaires, l’arrestation musclée de l’ancien président de l’Assemblée nationale est survenue du fait de son refus de répondre aux convocations dans le cadre d’une enquête judiciaire.

« L’interpellation de M. Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo a été rendue nécessaire par le fait qu’ayant été invité à trois reprises à se présenter au Service central de recherches et d’investigations criminelles (SCRIC), aux fins de son interrogatoire dans le cadre de l’enquête judiciaire requise, celui-ci a délibérément refusé de déférer à ces invitations prétextant de son état de santé défaillant, puis d’une action judiciaire en annulation de la résolution de l’Assemblée Nationale ayant procédé à la levée de son immunité », a indiqué le procureur de la République, Essolizam Boyodi.

Il faut le rappeler, dans le cadre de l’enquête judiciaire en cours, le « président démocratiquement élu » est accusé de troubles aggravés à l’ordre public, diffusion de fausses nouvelles, dénonciation calomnieuse et d'atteinte à la sécurité intérieure de l’État.

Aussi, accuse-t-on le candidat de la dynamique Mgr Kpodzro au scrutin présidentiel du 22 février, de mépriser « l’autorité judiciaire et de ses auxiliaires », par le fait que ce dernier s’auto-proclame vainqueur de cette élection.

Le procureur a laissé entendre que l’enquête va se dérouler dans « le strict respect du principe de la présomption d’innocence et des règles procédurales en vigueur au Togo ».

 

 

Arrestation d’Agbéyomé Kodjo : Voici ce que dit le Procureur de la République