ARCHIVE


 

 

 

Agbéyomé Kodjo ne répondra pas à la convocation, selon les avocats

Le bras de fer entre le pouvoir et la dynamique Mgr Kpodzro se poursuit. Et apparemment, aucun des deux camps ne veut lâcher du lest.

En conférence de presse lundi à Lomé, les avocats du député Agbéyomé Kodjo se sont prononcés sur la troisième et « ultime » convocation adressée par le Service central de recherches et d'investigations criminelles (SCRIC) à leur client.

A en croire ces avocats, cette nouvelle convocation qualifiée d’« ultime » par le SCRIC est un « forcing judiciaire » visant à mettre l’ancien Premier ministre en prison. Ils précisent par ailleurs que leur client est souffrant, et compte tenu de son état de santé, il ne pourra pas répondre physiquement à cette fameuse convocation.

« Agbéyomé Kodjo ne répondra pas à la troisième convocation des enquêteurs du SCRIC de la gendarmerie mardi. L’état de santé et le réveil récent d’une pathologie locorégionale ancienne de monsieur Kodjo Agbéyomé entravent douloureusement depuis quelques temps, toute mobilité spontanée de sa part », a indiqué Me Célestin Agbogan, l’un des Conseils du Dr Kodjo.

Me Célestin Agbogan et son collègue Me Atsoo Kokou Totékpo-Mawu dénoncent une cabale judiciaire contre leur client. Ils accusent le Procureur de la République de vouloir sacrifier le candidat de la Dynamique Kpodzro sur l’autel de l’injustice.

Les avocats demandent au Procureur de la République de suspendre les poursuites pénales contre le député Agbéyomé Kodjo afin de donner suite à son assignation en justice contre l’Assemblée nationale sur la levée de son immunité parlementaire.

« Nous demandons la suspension provisoire de toute enquête judiciaire entamée sur la base d’une décision contestée et attaquée devant une juridiction indépendante compétente pour rendre une décision à l’issue d’un procès équitable s’impose », a déclaré Me Agbogan.

Notons que c'est ce mardi à 9h que Dr Agbéyomé doit comparaître devant le SCRIC de la gendarmerie

Godfrey A.

 

 

Agbéyomé Kodjo ne répondra pas à la convocation, selon les avocats