ARCHIVE


 

 

 

« Ultime convocation » d’Agbéyomé Kodjo : Les avocats montent au créneau

Une troisième convocation était arrivée au domicile du président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) vendredi dernier. Cette convocation, à en croire le Service de recherches et d’investigations criminelles (SCRIC) de la Gendarmerie nationale, est « ultime », puisqu’il estime que Dr Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo n’a pas répondu aux deux premières convocations.

Cette interprétation de la situation par le Procureur et le SCRIC est erronée, selon les avocats. Pour Me Celestin Agbogan, l’un des avocats d’Agbéyomé Kodjo, son client n’a pas refusé de se présenter. Et, a-t-il précisé, le Procureur de la République et le SCRIC le savent bien.

« La convocation ultime veut dire qu’on a reçu 2 premières convocations non honorées. Et l’ultime signifie que c’est dangereux. Pour Agbéyomé, les 2 premières convocations ne sont pas refusées. Il ne s’est pas fait représenter non plus. Il a un souci de santé, ses avocats se sont présentés devant le procureur de la République et le SCRIC pour leur expliquer avec certificat médical à l’appui que leur client invité ne peut pas se déplacer », a-t-il informé sur Victoire FM ce matin.

Les avocats, a-t-il poursuivi, n’ont pas représenté Agbéyomé Kodjo, mais étaient allés faire part de ses soucis de santé au SCRIC. « Les avocats sont allés expliquer que leur client ne peut pas répondre à la convocation compte tenu de ses soucis de santé », a-t-il souligné. Et d’ajouter qu’en matière pénale, on ne représente pas, on assiste plutôt.

D’ailleurs, les avocats du candidat de la dynamique Mgr Kpodzro ont une rencontre avec la presse tout à l’heure à Lomé. Ils comptent rendre publiques les informations sur cette affaire et la suite à donner à cette convocation.

A suivre.

 

 

« Ultime convocation » d’Agbéyomé Kodjo : Les avocats montent au créneau