ARCHIVE


 

 

 

Des jeunes appelés à faire échec à toutes manœuvres visant l’arrestation d’Agbéyomé ce mardi

La cabale judiciaire du régime contre Agbéyomé Kodjo irrite la Synergie des jeunes pour la démocratie (SJD), une branche de la jeunesse en appui à la dynamique Mgr Kpodzro. Dans un communiqué rendu public, la synergie monte au créneau et dénonce les multiples convocations adressées par le Service Central de Recherche et d’Investigations Criminelles (SCRIC) de la gendarmerie à Dr Kodjo. Elle demande à la jeunesse de se mobiliser massivement le mardi 21 avril au domicile du « président élu » pour faire « échec » à toutes manœuvres visant l’arrestation de l’ancien Premier ministre. Lecture !

COMMUNIQUE DES JEUNES DE LA DYNAMIQUE

La Synergie des Jeunes pour la Démocratie (SJD), une branche de la jeunesse en appui à la Dynamique Monseigneur Kpodzro, n'accepte pas la cabale judiciaire planifiée et mise à exécution par le régime RPT/UNIR contre le Président démocratiquement élu par le peuple togolais lors du scrutin présidentiel du 22 février dernier au Togo.

En effet, les convocations successives adressées par le Service Central de Recherche et d'Investigation Criminelle (SCRIC) au Président Démocratiquement élu par la majorité des Togolais à travers la DMK (Dynamique Monseigneur Kpodzro) visent essentiellement à démobiliser le peuple Togolais résolument engagé sur le chemin de l'alternance et de la démocratie pacifique.

Prenant le peuple à témoin, la Synergie des Jeunes pour la Démocratie annonce qu'une troisième convocation est adressée au Président Démocratiquement élu l'adjugeant à une comparution le mardi 21 avril 2020.

Qu'il nous souvienne que le gouvernement togolais, après avoir coupé l'internet pour cacher une sommité de fraude au monde entier, effectuer des bourrages d'urnes, des trafiques d'influences..... se targue un pourcentage de plus de 70% de l'électorat comme pour nous dire que les togolais sont satisfaits de la dictature militaire cinquantenaire. Faux, ces résultats ne reflètent en rien la volonté exprimée par le peuple togolais le 22 février 2020.

Heureusement que les Etats -Unis avec tous les moyens techniques et scientifiques dont ils disposent, rejetent les résultats tels que proclamés par la CENI et demandent un recomptage des voix bureau de vote par bureau de vote. Quoi de plus normal ? Et pourtant le pouvoir rejete cette méthode pourtant simple et compréhensible.

Refusant de respecter la volonté populaire, le pouvoir de Lomé est allé jusqu'à la levée de l'immunité parlementaire du Président librement désigné par le peuple Togolais et se prépare à violer son domicile privé pour l'arrêter.

Pour toutes ses raisons, nous demandons à la jeunesse de se mobiliser massivement le mardi 21 avril au domicile du Président élu pour faire échec à toutes manoeuvres visant l'arrestation du Président AGBÉYOME. Il y va dans l'ordre normal de la défense des libertés individuelles et collectives dans notre pays.

Fait à Lomé, le 19 avril 2020

Le Président

Elom Bossoh Yawovi

 

 

Des jeunes appelés à faire échec à toutes manœuvres visant l’arrestation d’Agbéyomé ce mardi