ARCHIVE


 

 

 

Présidentielle 2020 : Johannes Bavon insiste sur le recomptage des voix

Reçu mercredi sur l’émission « Invité » sur New World TV, Pasteur Bavon du Front des Architectes de la République (FAR) s’est prononcé sur la situation sociopolitique actuelle du pays, notamment l'élection présidentielle du 22 février dernier. L’homme de Dieu tient à ce qu’on procède au recomptage des voix.

Le Secrétaire Général du Front des Architectes de la République (FAR) regrette le fait que l’opposition togolaise ait pu participer à cette élection présidentielle, alors qu’elle savait très bien que toutes les conditions de transparence ne sont pas réunies.

« La politique togolaise a toujours fait usage du principe de : Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Nous avons connu dans l’histoire de la politique togolaise, certaines réalités. Plusieurs fois, les gens ont dit qu’ils n’iront pas aux élections si les conditions ne sont pas réunies. La dernière fois, nous avons assisté également à ce discours. Mais aujourd’hui, nous sommes devant les faits accomplis. Les promesses que le régime avait faites n’ont pas été tenues. Ils n’ont pas fait la publication des voix bureau de vote par bureau de vote. Aujourd’hui, nous sommes face à une contestation, ce qui n’est pas nouveau au Togo. Tout ceci parce qu’il y a fraude électorale et des bourrages d’urnes », a regretté Pasteur Bavon.

A l’instar de certains acteurs politiques, l’homme de Dieu estime que la seule façon d’assurer la transparence de l’élection présidentielle du 22 février 2020, c’est de procéder à la publication des résultats bureau de vote par bureau de vote.

« Lorsqu’on demande le recomptage de ces votes, c’est tout simplement pour y mettre la transparence. Et on ne perd rien en recomptant ces votes », a indiqué le SG du FAR.

Suivez plutôt !

 

 

Présidentielle 2020 : Johannes Bavon insiste sur le recomptage des voix