ARCHIVE


 

 

 

Agbéyomé rejette les accusations du Procureur Poyodi

La Commission spéciale mise place par la présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Tségan, chargée d’instruire la demande de levée de l’immunité parlementaire du député Gabriel Agbéyomé Kodjo, s’est effectivement réunie hier mercredi. Mais sans la présence de l’intéressé.

L’ancien Premier ministre s’est fait représenter par le deuxième député du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et Développement (MPDD), l’honorable Kpeevey Gaby Gadzo.

Selon les informations, même le député Gaby Gadzo n’a pas eu le temps de discuter avec les membres de cette commission. Mais il a déposé sur la table de ladite commission une procuration et un courrier d’argumentation du député Agbéyomé par rapport aux charges retenues contre lui.

Visiblement, le candidat de la dynamique Mgr Kpodzro ne se reconnait pas dans ces chefs d’accusation pour lesquels le Procureur Poyodi a saisi la Présidente de l’Assemblée Nationale. Il les rejette.

Dans son courrier, l’ancien président de l’Assemblée nationale notifie que les accusations portées contre lui sont purement politiques et qu’on ne saurait lever l'immunité à un député pour ces faits. « Pour la levée de l’immunité parlementaire, la loi dit que les accusations doivent être sérieuses et graves ou portant sur un délit bien plus sérieux », a expliqué Dr Agbéyomé.

Selon les informations, la commission spéciale a dû suspendre sa séance hier. Pour l’heure, nulle ne sait ce qui a été décidé. Mais l’on apprend également que les députés sont convoqués demain vendredi à une plénière pour décider de la levée ou pas de l’immunité de leur confrère.


Godfrey Akpa

 

 

Agbéyomé rejette les accusations du Procureur Poyodi