ARCHIVE


 

 

 

Mahamadou Issoufou : « Le temps des hommes qui cherchent à s’incruster à vie au pouvoir, tire à sa fin »

Le président du Niger et président en exercice de la CEDEAO, Mahamadou Issoufou a salué lundi la décision d’Alassane Ouattara de ne pas briguer un 3è mandat à la tête du pays et invite ses autres homologues à lui emboîter le pas.

Mahamdou Issoufou a estimé lundi que « les valeurs démocratiques progressent » dans l’espace communautaire. Une progression caractérisée par « la limitation des mandats à deux et de leur durée à 5 ans dans les constitutions de la quasi-totalité de nos États membres », a déclaré le président du Niger lors de son discours à Abuja, à l’ouverture de la 5è législature du parlement de la CEDEAO.

Cet ardent défenseur des valeurs démocratique a félicité son homologue ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, pour sa décision « de ne pas briguer un 3è mandat, malgré la possibilité offerte par la constitution de son pays ». « Permettez-moi de saluer son courage et de l’en féliciter », a ajouté le président du Niger.

Et de poursuivre : « Cet évènement confirme ce que j’ai déjà dit à d’autres occasions : le temps des hommes qui s’autoproclament providentiels et donc irremplaçables, des hommes qui cherchent à s’incruster à vie au pouvoir, tire à sa fin. Cela se traduira par des alternances plus fréquentes et par une respiration plus démocratique qui consolident les institutions démocratiques dont nos peuples ont tant besoin. Cela nous permettra de faire l’économie des crises comme celles que nous connaissons actuellement en Guinée Conakry et en Guinée-Bissau ».

Aux acteurs politiques de ces deux pays, le président Mahamdou Issoufou lance un appel pressant « afin de créer des conditions de l’apaisement et de la paix ».

Edem A.

 

 

Mahamadou Issoufou : « Le temps des hommes qui cherchent à s’incruster à vie au pouvoir, tire à sa fin »