ARCHIVE


 

 

 

Le « président élu de la République togolaise » en route vers la prison ?

Les envolées juridico-judiciaires ont commencé depuis hier pour aboutir à l’emprisonnement du « président élu de la République togolaise », Dr Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo. Ce dernier est convoqué ce matin à l’Assemblée nationale devant une commission spécialement créée à cet effet pour la levée de son immunité parlementaire.

Dans une lettre adressée au président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD), Agbéyomé Kodjo, la présidente de l’Assemblée nationale lui a signifié la saisine du Procureur de la République pour la levée de son immunité parlementaire.

« Par lettre référencée N°1287/PR/2020 en date du 09 mars 2020, la Présidente de l’Assemblée nationale a été saisie, par le Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Lomé, d’une demande de levée de l’immunité parlementaire du député Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo. Suite à cette demande de l’autorité judiciaire, la Présidente de l’Assemblée nationale, a, conformément à l’article 78.2 du Règlement intérieur, pris la décision N°002/2020/SG/PA portant création d’une commission spéciale chargée d’instruire ladite demande », a écrit Mme Yawa Tsegan.

Le « président élu de la République togolaise » est donc attendu ce mercredi à 9 heures dans la salle de réunion de l’Assemblée nationale où la Commission spéciale doit l’écouter.

Visiblement, Agbéyomé Kodjo est en route vers la prison pour s’être autoproclamé « président élu de la République togolaise ». Nous y reviendrons.

 

 

Le « président élu de la République togolaise » en route vers la prison ?