ARCHIVE


 

 

 

Réélection de Faure Gnassingbé : La honte d’Aimé Gogué pour le Togo

Le processus électoral vient de s’achever avec la proclamation des résultats définitifs par la Cour constitutionnelle la semaine dernière, donnant vainqueur Faure Gnassingbé. Aimé Gogué, président de l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI), l’un des candidats malheureux du scrutin du 22 février dernier, donne son avis et affirme que Faure Gnassingbé n’a pas gagné ces élections.

Reçu dans une émission sur une radio locale, le président du parti de l’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI) affirme que Faure n’a pas gagné ces élections.

« Nous contestons les résultats, nous disons que Faure n’est pas élu compte tenu de ce qui s’est passé au cours du processus électoral. Pour nous, il fallait reprendre ces élections. Mais si Faure pense qu’il est élu, on dit qu’il y a eu vol, qu’il y a eu fraude aves bourrage d’urnes. Après la proclamation par la CENI, Faure pouvait accepter qu’on vérifie si les faits sont vrais, s’il n’avait rien à se reprocher. En ce moment, la vérité sera rétablie et tout le monde sera situé », a-t-il expliqué.

Pour lui, dire que Faure Gnassingbé est élu Président après tout ce qui s’est passé au cours de processus, est ridicule.

« Je suis triste pour mon pays. J’ai honte pour le Togo », a souligné Aimé Gogué. Il affirme ensuite que la probabilité que Faure n’a pas gagné ces élections est élevée, compte tenu des fortes irrégularités qui ont entaché ces élections. Soit Agbeyomé Kodjo a gagné ou soit, du moins, on pouvait aller à un deuxième tour, fait-il remarquer.

Le président d’ADDI qualifie d’anormal ces agitations dont a fait preuve le parti au pouvoir, UNIR parce que le Togo n’est pas une jungle. Il regrette tous les problèmes qui ont été causés aux candidats de l’opposition pour les empêcher de faire campagne sur tout le territoire national comme ils l’auraient souhaité.

Enfin, le leader d’ADDI invite UNIR à rééduquer ses militants afin qu’on n’assiste plus à ces comportements primitifs observés lors de ces élections présidentielles.

En définitive, pour Aimé Gogué, Faure Gnassingbé ne pouvait pas être élu si les choses s’étaient passées dans les normes et que tous les candidats avaient eu les mêmes chances.


Yvette G. (Stagiaire)

 

 

Réélection de Faure Gnassingbé : La honte d’Aimé Gogué pour le Togo