ARCHIVE


 

 

 

Abass Kaboua : « Si Agbéyomé Kodjo fait le con, on va le circonscrire »

Abass Kaboua, le président du Mouvement des républicains centristes (MRC), comme à son habitude, s’est encore attaqué à ses collègues opposants, notamment le candidat de la dynamique Kpodzro, Agbéyomé Kodjo. Le député intervenant suite à la proclamation des résultats définitifs de l’élection présidentielle, taxe le candidat de la dynamique Kpodzro de « voyou ».

Sieur Abass Kaboua n’est pas allé par quatre chemins pour dézinguer son homologue opposant Agbéyomé Kodjo, l’un des candidats à l'élection présidentielle du 22 février dernier.

Selon le président du MRC, « Agbéyomé Kodjo a préparé un hold-up électoral que les autorités ont su et ont compris », a-t-il annoncé à la presse et d’ajouter qu’il n’hésitera pas à voter pour « la levée de l’immunité parlementaire du président du MPDD », en cas de besoin.

Au dire d’Abass Kaboua, Agbéyomé Kodjo est le plus « mauvais » des acteurs politiques au Togo et un « voyou ». A titre d’exemple, le parlementaire a avancé que ce dernier figure parmi les députés qui ont voté à l’actuelle législature, la loi portant modification de celle de « Bodjona » en ce qui concerne les manifestations publiques pacifiques.

Ainsi, le premier responsable du Mouvement des républicains centristes a indiqué que « la pagaille et la récréation sont terminées depuis hier après-midi avec la proclamation des résultats définitifs par la Cour constitutionnelle ».

Il prévient cependant : « Celui qui veut, qu’il s’associe ; celui qui ne veut pas, qu’il reste dans son coin. Si Agbéyomé Kodjo fait le petit malin, on va le prendre. S’il fait le con, on va le circonscrire ».

Le député Kaboua s’est également prononcé au cours de son intervention, sur l’implication de l’Eglise catholique dans la politique togolais. A cette entité, il lui demande de se « déconnecter ».

« Il faut que l’église catholique comprenne qu’elle doit obligatoirement se déconnecter de la politique. C’est extrêmement important. Nous avions dit la même chose aux gens du Parti national panafricain (PNP) », a-t-il déclaré.

 

 

Abass Kaboua : « Si Agbéyomé Kodjo fait le con, on va le circonscrire »