ARCHIVE


 

 

 

«Caresser le monde », Evénement de vernissage de Richard Lawson-Body ce 6 Mars à Lomé

Maitre Joseph K. Koffigoh, ancien Premier Ministre, et Docteur Martial Akakpo, avocat, ont le plaisir de convier le public au vernissage de l'exposition « Caresser le monde » du plasticien togolais, Richard Lawson-Body

Selon l'artiste, « Caresser le monde » est une exposition qui s’inscrit dans la mouvance du développement durable et a pour ambition de
concilier l’éthique, le social, l’économique et le sociétal.

L’oeuvre
D’un côté, on perçoit sur ses toiles des gestes rapides, sauvages ou un peu plus maîtrisés qui s’apparentent au tachisme, ce courant qui était était une réaction au cubisme et à l’abstraction géométrique. L’abstraction lyrique de Richard Laté Lawson-Body laisse la matière s’exprimer elle-même : transparence, superposition, mélange de techniques et d’écriture. Il faut prendre du recul pour entrer dans son travail. La lecture automatique anthropomorphique permet de dégager quelques formes, symboles, silhouettes ou dessins de petits personnages empêtrés dans des univers des fois en noir et blanc. Matière et/ou gestualité sont affirmées puis détournées en quelques points pour y inscrire une « histoire » repérable…

On découvre vite une abstraction plutôt onirique. Selon certains critiques, son travail se rapproche de Max Ernst et de Vassily Kandinsky. La vie même n’est –ce pas une unité résultante de la dualité de deux éléments différents : l’âme et le corps ? Une unité engendrée par la dualité de forces contradictoires ou complémentaires ? Il est à cheval entre l’abstrait et le surréaliste. Son oeuvre est un peu difficile d’accès car Richard Laté Lawson est la nature elle-même. Son regard qui fait corps avec la nature et le laisse circuler dans des forêts symboles. Il établit des correspondances entre la nature et sa vision de la vie. C’est un brut, un écorché vif qui ne fait pas juste dans des effets chromatiques. Il s’efface de son oeuvre comme s’il faisait la photographie de l’intérieur du fromage, d’une grotte, d’un marécage, …

Biographie de Richard laté lawson-body
Depuis l’âge de 9ans Richard laté lawson-body a toujours cumulé études scolaires et pratiques artistiques. Il a débuté avec la calligraphie ancienne avant de s’adonner au dessin puis à plusieurs autres expressions artistiques. Il est titulaire d’une licence en Gestion.
Aujourd’hui, il travaille aussi bien la peinture, la calligraphie, le dessin , la vidéo artistique, la photo, et l’art numérique.

Richard Laté Lawson-body est représenté par la Galerie AF à Lomé, et, par M. Babacar Mbaye DIOP (Directeur de l’Institut Supérieur des Arts et de la Communication de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Ancien Directeur de la Biennale des Arts Contemporains DAK’ART 2014) et par M . Jean-Pierre PUYAL (Agent artistique, Adjoint au Maire de Valence sur Baïse ,France).

 

 

«Caresser le monde », Evénement de vernissage de Richard Lawson-Body ce 6 Mars à Lomé