ARCHIVE


 

 

 

Retrait de l’accréditation du CNSC-Togo : Ce que Bawara reproche à cette organisation

La Concertation nationale de la société civile togolaise (CNSC-Togo), s’est vu retirer son accréditation en tant qu’observateur électoral dans le cadre de l’élection présidentielle. Gilbert Bawara reproche à cette structure de prendre des positions partisanes.

Intervenant sur la question, le ministre en charge de la Fonction publique a clairement laissé entendre que la CNSC-Togo a pris partie dans l’affaire du retard du financement de la campagne électorale par l’Etat togolais.

« La CNSC a pris position dans la polémique sur le retard dans le décaissement du financement public pour la présidentielle. Une chose anormale, au regard des 3 critères sur la base desquels toute observation électorale se fait », a indiqué Gilbert Bawara.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) dans son communiqué de notification de retrait de l’accréditation de la structure informe que l’association s’apprêtait à mener une activité d’ingérence dans le processus électoral en cours.

« Dans ce cadre cependant, nous avons l’honneur de porter à votre connaissance que par des informations qui nous sont parvenues, votre association est en train de s’apprêter à mener une activité d’ingérence dans le processus électoral à des fins ignorées ; ce qui est bien contraire à l’objectif pour lequel elle a été accréditée », souligne le communiqué.

Il nous souvient qu’il y a encore quelques jours, l’institution en charge de l’organisation et de supervision des élections au Togo a refusé l’accrédition d’observateur électoral au Conseil Episcopal Justice et Paix (CEJP), avec presque les mêmes arguments.

 

 

Retrait de l’accréditation du CNSC-Togo : Ce que Bawara reproche à cette organisation