ARCHIVE


 

 

 

Le NDI « préoccupé » par l’expulsion à Lomé de ses observateurs électoraux

Les observateurs électoraux du National democratic institue (NDI) dépêchés au Togo dans le cadre de l’élection présidentielle ont été contraints de rebrousser chemin. Le gouvernement ou la Commission électorale nationale indépendante (CENI) leur reproche de vouloir s’ingérer dans le processus. L’institution basée à Washington s’en offusque et dénonce « les restrictions de l’observation des élections » au pays de Faure Gnassingbé.

Le NDI n’est pas du tout content de l’expulsion de son personnel arrivé à Lomé pour observer le déroulement du processus électoral qui aboutit au premier tour du scrutin présidentiel de ce samedi 22 février. Et il le fait savoir dans une déclaration.

D’abord, l’organisation non gouvernementale rappelle que ses « employés se trouvaient au Togo dans le cadre d’une mission d’assistance technique à une coalition de la société civile non partisane qui se préparait à observer l'élection présidentielle du 22 février ».

La structure en question s’appelle la Concertation nationale de la société civile du Togo (CNSC-Togo) qui a vu son accréditation d’observation électorale retirée par la CENI.

« Nous sommes profondément troublés par les mesures prises par le gouvernement togolais qui visent à restreindre l’observation électorale non partisane », dénonce Derek Mitchell, Président du NDI, insistant sur le fait que l’instance qu’il dirige « a déjà appuyé les élections dans plus de 150 pays depuis sa création en 1983 ».

Malgré le comportement contestable de l’exécutif togolais, souligne également M. Mitchell, « nous restons résolus dans notre engagement à soutenir les aspirations démocratiques du peuple togolais et sa capacité à observer les élections conformément aux normes internationales de transparence ».

Le NDI, organisation non gouvernementale à but non lucratif et non partisane, soutient et renforce les institutions démocratiques dans le monde entier à travers la participation citoyenne, la transparence et la responsabilité au sein des gouvernements.

A.H

 

 

Le NDI « préoccupé » par l’expulsion à Lomé de ses observateurs électoraux