ARCHIVE


 

 

 

Laurent Lawson : « Les conditions de sécurité ne sont pas encore garanties pour un déroulement serein du scrutin »

Dans ses vœux aux Togolais, le président du Parti social démocrate du Togo (PSDT), Laurent Lawson s’est prononcé sur le processus devant conduire à la présidentielle du 22 février prochain. Pour cet acteur politique, cette élection vient aggraver la situation plus qu’elle ne l’est déjà. Il pense que participer à ce scrutin est une erreur.

Plusieurs raisons font dire à Laurent Lawson que cette élection semble être encore un échec pour l’alternance tant souhaitée par le peuple togolais. A l’en croire, des manœuvres sont en cours pour enfoncer davantage le pays dans un précipice.

Il explique que « les conditions de sécurité ne sont pas encore tout à fait garanties pour un déroulement serein du scrutin ». Des villes sont toujours assiégées par l'armée togolaise. Une situation qui, selon lui, ne garantit pas l’équilibre, la sécurité, et la sûreté de la campagne pour tous les candidats.

Aussi, a-t-il noté, la libre circulation des personnes et la liberté de réunion ne sont plus réellement garanties sur l’ensemble du territoire. « Le cadre électoral souffre de plusieurs ambiguïtés. La récente recomposition de la Cour Constitutionnelle, nonobstant la loi, l’opacité du fichier électoral et le refus de faire un recensement électoral général de la population, laissent planer des doutes quant à la transparence du scrutin », a écrit le président du PSDT.

Pour lui, « ce sont toujours les mêmes qui gouvernent, qui décident pour la majorité, qui s’expriment ». Il suggère donc qu’il soit organisé un grand forum national après le 1er tour du scrutin présidentiel.

« Ce grand débat va être organisé dans chacune des 117 communes du Togo grâce aux maires qui sont les élus des citoyens, et en même temps qui peuvent faire le relais avec les décideurs nationaux », a précisé Laurent Lawson.

Nicolas K

 

 

Laurent Lawson : « Les conditions de sécurité ne sont pas encore garanties pour un déroulement serein du scrutin »