ARCHIVE


 

 

 

Tous les 13 jours, un homme meurt des suites de violences conjugales

Il n’y a pas que les hommes qui violentent leurs épouses au foyer. Les violences conjugales coûtent aussi la vie aux être dits virils.

Bien que les chiffres soient étonnants, ils sont réels et traduisent une réalité souvent tue. En effet, les violences conjugales entraînent le décès d’un homme tous les 13 jours, annonce un média français.

Un exemple pour illustre cette conclusion. L’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) estime que 7136 hommes ont souffert ou été victimes des violences volontaires de leur conjointe en 2013.

En moyenne 26 masculins y trouvent la mort chaque année. Ces hommes qui sont battus par leur femme se murent dans un silence, de peur d’être la risée de leur voisinage.

Selon madame.lefigaro.fr, « si leurs histoires permettent de mieux comprendre le système de soumission psychologique des victimes de violences conjugales, les hommes se heurtent à une justice pas toujours impartiale à leur égard ».

Certains hommes se laissent faire, surtout dans les pays occidentaux, parce qu’ils « risquent de se retrouver en garde à vue ou mis en examen », raconte l’avocate Samira Meziani qui a l’habitude de défendre les victimes mâles des violences conjugales.

A.H

 

 

Tous les 13 jours, un homme meurt des suites de violences conjugales