ARCHIVE


 

 

25.04.2013 L’artiste WAW Takoudim, stysliste, humoriste
Interview exclusiv

Interview exclusive de l’artiste WAW Takoudim, stysliste, humoriste
"(…). Mon premier besoin reste à trouver un producteur et des gens de bonne volonté qui sont prêts à investir dans ce domaine pour moi ; ils ne seront pas déçus », Wawinime Takoudim.

Dans une interview exclusive accordée à iciLome.com, l’artiste togolaise, Wawinime Takoudim (abrégé Waw Tankoudim), son nom d’identité, ex Dari Pierty son nom d’artiste, nous parle de son ambition pour la musique. Styliste et patronne d’atelier, Wawinime TAKOUDIM fait également partie du club des humoristes "Les Gbadagog".

Très tôt à l’école, Waw Takoudim s’intéresse au récital et en 1997, elle fait partie d’un groupe chorégraphique baptisé « Forever girls » à l’âge de 14 ans. Faute de soutien à elle pour poursuivre les études, elle n’est pas femme à se décourager. Waw Tabkoudim a vite fait d’apprendre le métier de la couture qu’elle exerce aujourd’hui comme grande styliste avec à son actif, 13 apprenties. Elle est la première femme à faire le « One man show » lors de la chancellerie de l’humour qui avait réuni des humoristes étrangers au Palais des Congrès de Lomé.

Après la sortie de son premier album, vendu à plus de 2000 exemplaires et qui sera suivi plus tard par deux singles, l’artiste dans cette interview, parle de lui-même, et dresse un bilan positif sur le premier album. Elle profite de notre micro pour lancer un appel au peuple togolais à l’approche des elections, à venir à la Paix et à proscrire la violence. Elle lance un appel à toutes les bonnes volontés pour son sponsoring. Lisez l’interview.

iciLome.com : Bonjour

Wawinime Tankoudim : Bonjour

iciLome.com : Présentez-vous à nos internautes ?

Wawinime Tankoudim : Je m’appelle Wawinime Tankoudim, ex Dari Pierti. Je suis styliste, également actrice humoriste et je suis chanteuse.

iciLome.com : Actrice humoriste mais également chanteuse. Justement, vous avez déjà un album à votre actif, pouvez-vous nous un peu de cet album ?

Wawinime Tankoudim : Effectivement, j’ai déjà un album sur le marché depuis novembre 2011. L'album a été lancé sur les antennes de la Radio Zephyr (une radio privée au Togo). C’est un album de 10 chansons avec pour titre «Akpénamawou» (Merci Dieu).

iciLome.com : Pourquoi le titre « Akénamawou » ?

Wawinime Tankoudim : Au fait, ce n’est pas un titre pris au hasard, car je voudrais remercier Dieu pour tout ce qu’il a fait dans ma vie. Sans lui, je ne serai pas en vie. C’est pourquoi je dis à Dieu « merci » pour tout ce qu’il a fait et continue de faire dans ma vie

iciLome.com : Depuis la sortie de votre premier album, avez-vous constaté un engouement autour de votre premier bébé deux ans après?

Wawinime Tankoudim : Merci pour la question. Je peux sans vous tromper dire que, je dresse un bilan positif parce que, avec cet opus, j’ai eu à participer à des scènes à l’intérieur du Togo mais aussi en dehors du pays. C’est un bilan positif puisque, l’album été vendu à plus de 2000 exemplaires.

iciLome.com : Nous voici dans votre atelier de couture, dites-nous, comment vous arrivez à allier et le travail de la musique à votre seconde profession de styliste ?

Wawinime Takoudim : Je peux dire que, ce n’est pas une chose facile, mais Dieu m’aide à allier les deux, voire les trois puisque je suis aussi humoriste. Dans la journée, je consacre du temps à l’atelier, la nuit, je suis en studio ou bien à une prestation (…. ). Tôt le matin, je me livre à l’exercice de l’entrainement vocal.

Mes parents sont fiers de moi. Malheureusement mon père n’est plus là pour voir ce que je suis en train de réaliser, car à la maison, de son vivant, quand je chantais, il me taquinait en disant, "toi tu gênes avec tes chansons". J'aurai bien voulu qu'il soit à mes côtés aujourd'hui.
C’est un métier passionnant et je crois que, je ne reculerai pas, je vais mourir dedans (rire).

iciLome.com : De novembre 2011 à ce jour, on a l’impression que vous avez disparu. Pourquoi le deuxième album tarde à venir ?

Wawinime Tankoudim : J’ai déjà lancé deux singles après cet album, qui ont pour titres « Je vous aime » et « Oui à la Paix ». Je suis sur mon deuxième album en quelque sorte.

iciLome.com : Pourquoi « Oui à la Paix » ?

Wawinime Tankoudim : (Rire). Oui à la paix parce que, sans la paix, nous ne pouvons rien. C’est la paix qui fait vivre. La paix est une richesse pour tout un pays, donc « Oui à la paix ». C’est pour sensibiliser. Etant donné que le Togo organise d’ici peu des élections législatives, c’est le moment pour lancer un appel à tous pour la péservation de la paix dans notre pays. On a vu beaucoup de choses dans ce pays lorsqu’il y a des elections; on casse tout sur son passage, alors que, les casses font régresser le pays. A travers cet appel, je suis en train de sensibiliser tout le monde à dire non aux casses. Si on casse et que l’état reconstruit, comment fera-il pour nous construire des entreprises où les jeunes peuvent trouver de l’emploi.

iciLome.com : En dehors du premier album et les deux singles, quel est votre projet dans le domaine d’artiste ?

Wawinime Tankoudim : Mon projet concret, c’est pour faire des spectacles en dehors du pays, participer à des festivals.

iciLome.com : Mlle Takoudim, être artiste chanteuse, est-ce une chose facile ? Quels sont aujourd’hui vos besoins pour aller de l’avant ?

Wawinime Tankoudim : Ah !, être artiste n’est pas chose facile, car cela demande beaucoup de moyens financiers. Moi actuellement, mon premier besoin reste un producteur et des gens de bonne volonté qui sont prêts à investir dans ce domaine pour moi, ils ne seront pas déçus. J’ai beaucoup de choses à donner, mais les moyens manquent.

iciLome.com : Pouvez-nous donner le regard que vous portez sur le monde des artistes au Togo aujourd’hui ? L’artiste togolais vit-il de son travail ?

Wawinime Tankoudim : Maintenant, je pourrai dire que c’est mieux par rapport aux années passées. Les choses commencent à venir, mais on veut encore plus d’efforts au Togo dans ce sens. On veut plus de contrat et plus de scènes pour les artistes afin qu’ils pujissent vivre de leur art. Dire que l’artiste togolais vit de son job, c’est pas totalement vrai.

iciLome.com : Vote message à l’endroit des promoteurs, du gouvernement pour que le rêve des artistes togolais deviennent une réalité.

Wawinime Tankoudim : Je voudrais dire surtout aux promoteurs, d’aider les artistes, parce que, vous remarquerez qu'il n' y a qu'une poignée d'artistes qu'on voit partout. Il faut donner la chance aux autres de pouvoir évoluer. Si vous ne donnez pas des scènes à des artistes, comment seront-ils connus ? C’est par des scènes que l’on peut les connaître. Il faut donner la chance aux autres en les ajoutant aux anciens qui sont régulièrement sur scène.
A l’endroit de l’Etat, je dirai qu'il faut qu’il y ait plus d’aides aux artistes; pourquoi pas un studio où les artistes peuvent aller faire leur enregistrement à moindre coût. Quant au Bureau togolais des droits d’auteurs (BUTODRA), il doit accroître ses efforts dans lute contre la piraterie.

iciLome.com : Merci

Wawinime Tankoudim : C’est à moi de vous remercier.
Source :

 

 

L’artiste WAW Takoudim, stysliste, humoriste

back to list