ARCHIVE


 

 

 

Ce que Jean-Pierre Fabre pense de la nouvelle Cour Constitutionnelle

Jean-Pierre Fabre, président de l’Alliance Nationale pour Changement (ANC) et candidat déclaré à la présidentielle de 2020 désapprouve la nouvelle composition de la Cour constitutionnelle.

A en croire l’ex-chef de file de l’opposition, c’est grâce à ses multiples interpellations que le chef de l’Etat a finalement décidé de procéder à la recomposition de la Cour constitutionnelle. Mais le seul problème, c’est que ce renouvellement n’est juste qu’un copier-coller de l’ancienne composition.

« Finalement M. Faure Gnassingbé a demandé la recomposition de la Cour constitutionnelle. Cela veut dire qu’il nous a donnés raison. Parce que si on n’avait pas raison en demandant la recomposition de la Cour constitutionnelle, il n’allait pas procéder à sa recomposition. Mais ce qu’on constate, c’est que le renouvellement se fait à l’identique. Les personnes qui sont impliqués dans les mauvais actes à la Cour constitutionnelle sont reconduites. Par exemple, le président de la Cour constitutionnelle, Aboud

ou Assouma qui m’a renvoyé de l’Assemblée nationale en 2010. Il y a d’autres qui sont parents à M. Faure Gnassingbé. Aujourd’hui, nous pouvons dire que la Cour n’est pas recomposée », a souligné Jean-Pierre Fabre.

Pour rappel, dans une lettre à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), le leader de l’ANC craignait une réduction du temps imparti aux candidats pour préparer et déposer leur dossier de candidature.

Par la même occasion, il a exhorté la CENI, en sa qualité d’organisateur de cette élection, à veiller à ce que les dispositions constitutionnelles et légales qui encadrent le processus électoral, soient scrupuleusement respectées par toutes les institutions qui sont impliquées. Afin que cette élection soit transparente, équitable et crédible.

Godfrey Akpa

 

 

Ce que Jean-Pierre Fabre pense de la nouvelle Cour Constitutionnelle