ARCHIVE


 

 

 

Des militaires nigériens ont été tués mercredi dans une attaque jihadiste

L’attaque avait eu lieu dans la région de Tillabéri, dans la partie ouest du pays. Quatorze (14) éléments de l’armée, sept (7) gendarmes et sept gardes ont été tués.

Des combats, en effet, ont opposé un convoi composé d’éléments de la gendarmerie et de la garde nationale qui escortent des équipes chargées de l’enrôlement électoral dans la commune de Sanam. Ils étaient tombés dans une embuscade tendue par des « terroristes lourdement armés ».

Quatorze (14) éléments de l’armée ont été tués, un garde porté disparu. Côté ennemi, de nombreuses pertes ont été constatés, a indiqué le ministère sans préciser leur ampleur.

L’équipe des agents d’enrôlement, quant à elle, a regagné Sanam sous bonne escorte, ont assuré les autorités du pays. Elle opérait pour le compte de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), dans le cadre des échéances électorales de fin 2020.

 

 

Des militaires nigériens ont été tués mercredi dans une attaque jihadiste