ARCHIVE


 

 

 

Guillaume Soro : "Tout ce dilatoire est la résultante de la décision de M. Alassane Ouattara de faire un 3e mandat"

Empêché de faire un retour sur sa terre natale, l'ancien président de l'Assemblée nationale de la Côte d'Ivoire, Guillaume Soro Kigbafori a dénoncé le triste spectacle offert par les autorités ivoiriennes au monde entier. A travers cette déclaration, il lance un appel à ses militants et aux autres forces du pays.

Déclaration de Soro Guillaume Kigbafori :

" Chers Tous,

la journée du 23 décembre 2019 demeurera dans ma mémoire un bien triste et douloureux souvenir. La brutalité de la répression qui s’est abattue sur les adhérents de GPS et de tous les Partis politiques et mouvements politiques proches ainsi que des citoyens innocents est inacceptable.

Les instances de #GPS, des Partis et Mouvements politiques doivent monter au créneau.

Avant d’aller plus loin dans mon propos j’adresse mes encouragements aux innocents et collaborateurs qui ont été arrêtés: seul crime, accueillir le candidat déclaré à la Présidentielle d’Octobre 2020.

Déjà en Septembre 2019 suite aux révélations d’un sondage qui établissait mon avance en cas de la tenue l’élection présidentielle la décision avait été prise de m’écarter de la course.

En réalité, tout ce dilatoire est la résultante de la décision de M. Alassane Ouattara de faire un 3e mandat. Et se prévaudrait du soutien de la France.

Pour autant nous ne l’accepterons pas.

Pour revenir à la sinistre journée du 23 décembre 2019, Il est à noter que nous avons tenu à ce que notre retour au pays natal se fasse dans le strict respect des lois.

L’autorisation d’atterrissage a été dûment obtenue. Rien ne s’opposait donc à ce voyage du citoyen-candidat déclaré à la présidentielle "

 

 

Guillaume Soro : "Tout ce dilatoire est la résultante de la décision de M. Alassane Ouattara de faire un 3e mandat"