ARCHIVE


 

 

 

Transhumance : pas de blessé ni de mort en 2019

C’est l’heure du bilan pour la campagne de la transhumance comptant pour l’année 2019. Un atelier national sur le bilan de la transhumance s’est tenu à Blitta sous l’autorité du ministre l’Agriculture et de la Production animale et halieutique pour l’occasion. Au terme de cette année, aucun conflit mortel n’a été enregistré, de même que les deux dernières années.

On note quand même 8 incidents mineurs et 10 370 têtes de bovins enregistrés pour une perception de taxe de plus de 56 millions de francs CFA, relativement au bilan de fin de campagne 2019 de la transhumance, selon le confère "Globalactu".

Le ministre Koutéra Bataka, à l’endroit des participants, a encore insisté sur le bien-fondé de la prise de conscience générale dans la gestion de la transhumance. Il a par ailleurs invité tous les acteurs à cultiver la paix, la cohésion sociale pour le développement du Togo.

Cet atelier placé sous le thème « Transhumance plus apaisée dans le contexte de la mise en œuvre du PND » a permis de nourrir le débat sur une mobilité apaisée au Togo. On note également qu’au cours de l’atelier, le processus d’identification et de traçabilité animale a été mentionné ainsi que la délimitation des espaces pastoraux sous forme de ranching.

S’agissant des aspects liés aux entrées précoces, au pâturage nocturne, et bien d’autres préoccupations, il a été décidé le renforcement du dispositif sécuritaire aux ponts d'entrée, la sensibilisation des populations.

Aussi l’implication des maires et les élus locaux et le renforcement du contrôle physique aux frontières dans la gestion de la transhumance, comptant pour la campagne de 2020.

 

 

Transhumance : pas de blessé ni de mort en 2019