ARCHIVE


 

 

 

Piraterie maritime : Un otage tué, trois libérés

L’opération de libération des membres de l’équipage du navire Elka Aristotle suite à une prise en otage par des pirates, intervenue dans les eaux togolaises, aboutit à un décès et trois personnes libérées.

Selon une agence grecque, trois des quatre membres de l’équipage du navire Elka Aristotle ont retrouvé leur liberté. Malheureusement, un a trouvé la mort au cours de l’opération. Il s’agit d’un garçon de 20 ans. Il a été tué.

« Les otages de la piraterie survenue dans les eaux togolaises le 04 novembre dernier ont été libérés. Trois membres d’équipage sur quatre du pétrolier grec victimes de cette attaque des pirates au large du Togo sont en vie. Cependant, un quatrième homme, identifié comme un ressortissant philippin, a été tué, dans des circonstances non encore élucidées », précise cette course.

Le confrère independantexpress.net, lui, s’intéresse à l’inefficacité de la lutte contre la piraterie maritime dans les eaux togolaises. Et trouve que « les conflits de leadership » compliquent « la lutte anti pirates ».

En l’espèce, ajoute ce journal, après le rapt, les pirates ont demandé une rançon.

« Compte tenu de la défaillance des mesures de surveillance des agents de la sécurité maritime du Togo, la compagnie française de pétrole Total voulait donc faire porter la responsabilité aux autorités togolaises. C’est pourquoi la société ne voudrait pas céder sur les questions de la rançon qui devrait être, selon elle, payée par les autorités togolaises », croit-il savoir.

A.H.

 

 

Piraterie maritime : Un otage tué, trois libérés