ARCHIVE


 

 

Le gouvernement togolais l'a finalement fait. Il a réussi le pari d’impliquer davantage la diaspora togolaise dans les « programmes et stratégies de développement du pays ». Ce vendredi matin à l’hôtel 2 Février, le Premier Ministre Selom Klassou a procédé à l’installation officielle du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur, l’organe devant servir désormais « d’interface » entre le gouvernement de Faure Gnassingbé et la diaspora togolaise sur toutes les questions d'intérêt commun.

Dans son discours de circonstance, le chef du gouvernement togolais est revenu sur le bienfondé de la mise en place de cette instance spécialement dédiée à la diaspora togolaise. Selon le Premier ministre, l’installation de ce Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur traduit la volonté de Faure Gnassingbé, à canaliser les ressources, capacités et compétences dont regorge la diaspora en faveur du développement durable du pays.

« Aucune nation ne peut se construire et assurer son épanouissement, si elle n’associe tous les filles et fils à la gestion de la chose commune. La diaspora togolaise constitue aujourd’hui un réservoir par excellence de femmes et d’hommes pétris des compétences, de talents, de ressources et de potentialités susceptibles de contribuer à la l’émergence de notre nation. Aucun citoyen togolais vivant à l’étranger, ne doit pas être mis de côté à l’heure où notre pays ambitionne de fédérer toutes les énergies externes et internes, pour promouvoir l’émergence du Togo », a déclaré Selom Klassou, devant les 77 Délégués Pays élus en septembre dans le cadre de la mise en place du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE).

Et de poursuivre : « Le HCTE attend de vous de concilier rigueur, travail, abnégation, patriotisme pour donner un gage de responsabilité, d’écoute et de solidarité à l’égard de l’ensemble de nos compatriotes à l’extérieur ».

Selom Klassou a invité ces 77 Délégués Pays du Haut Conseil de la diaspora togolaise à s’approprier le Plan national du développement (PND 2018-2022).

Notons qu’hier à l’issue du Forum « HCTE-Réussites Diaspora » ouvert par le chef de la diplomatie togolaise, Prof. Robert Dussey, ces 77 Délégués Pays ont procédé à l’élection des membres du bureau du HCTE pour un mandat de trois (03) ans.

Le bureau est présidé par Kodzovi Atitso, Délégué Pays Côte d’Ivoire. Il a pour Vice-président zone Afrique, Komi Devotsu, Délégué Pays Kenya. Bawubadi Amah-Kpatcha, Délégué Pays Etats Unis est désigné comme Vice-président zone Amériques. Le Vice-président zone Asie Océanie est Komi Maglo, Délégué Pays Japon. Enfin, le Vice-président zone Europe est Kag Sanoussi, Délégué Pays France.

Devant les autorités togolaises ce vendredi matin, ces 77 Délégués Pays ont promis de remplir leur mission, celle d’être porte-paroles de la diaspora togolaise auprès du gouvernement togolais.

 

 

Klassou installe officiellement le Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur

back to list