ARCHIVE


 

 

 

Togo-Toba Tanama tacle le Groupe de G5

L’ancien directeur de la communication de la Présidence togolaise trouve que le communiqué de l’Union européenne et de G5, appelant l’opposition regroupée au sein de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) à rejoindre la Concertation nationale entre acteurs politiques (CNAP) créée par le pouvoir en place, est d’un ton paternaliste.

Les cinq ambassadeurs du Système des Nations Unies, de l’Union européenne, des Etats-Unis, de la France et de l’Allemagne ont, dans une note, demandé à la DMK de rejoindre la table des discussions mise en place pour le gouvernement. Il s’agit d’un cadre politique devant discuter des questions importantes relatives à l’organisation des prochaines élections régionales dans le pays.

Les membres de la Dynamique Monseigneur Kpodzro ont vivement réagi suite à cette sortie des diplomates européens. « Nous sommes étonnés du contenu de ce communiqué. Les discussions nous ont donné l’opportunité d’expliquer aux membres du G5 pourquoi nous ne devions pas participer aux discussions en cours. Ces discussions-là ne peuvent pas régler le problème togolais. Nous avons détaillé notre point de vue et il a été convenu dans ce cas que la DMK envoie ces propositions de sortie de crise suite aux discussions », répond Brigitte Kaui Adjamagbo-Johnson, la Secrétaire générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), également Coordinatrice de la DMK. D’autres opposants notamment Nathaniel Olympio sont aussi allés dans ce sens.

Mais la réaction la plus surprenante vient de Toba Tanama, ancien monsieur Com de la présidence, supposé faire partie du parti au pouvoir, l’Union pour la République (UNIR).

En effet, celui qui se présente sur twitter comme « Humaniste, Philosophie-addict » écrit sur ce réseau social qu’il « n’aime pas l’opposition togolaise » qu’il a « combattue dans (ses) anciennes fonctions et continue de la critiquer ».

Et d’enchaîner : « Mais je trouve le communiqué du G5 d’un ton très colonialiste. S’ils en ont parlé, nul besoin d’un communiqué. Un peu de respect ». Cela suffit pour que la polémique enfle sur la toile.

Certains y voient dans ses écrits un soutien à l’opposition togolaise alors qu’en réalité, rien dans ses propos ne permettent de tirer cette conclusion. D’autres auraient souhaité qu’il se taise pour éviter toute polémique qui pourrait lui créer des problèmes.

Quoi qu’il en soit, Toba Tanama est clair dans ce qu’il a écrit : il a combattu l’opposition togolaise et continuera de le faire. Ce qui, visiblement, l’aurait dérangé reste la manière dont les diplomates se sont pris pour faire savoir leur position.
-

 

 

Togo-Toba Tanama tacle le Groupe de G5