ARCHIVE


 

 

 

Togo-Agbéyomé Kodjo très en colère contre le G5

L’ancien Premier ministre Agbéyomé Kodjo n’a pas du tout apprécié la sortie des ambassades du Groupe des 5 qui invitent la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) à rejoindre la table de discussion avec le gouvernement. L’opposant en exil se dit être « surpris » par la prise de position de ces représentations diplomatiques au Togo.

« J’ai lu et relu le communiqué que le G5 a publié et j’étais un surpris de la teneur de ce communiqué qui nous invite de façon comminatoire la table de dialogue, alors que depuis des mois, nous leur avons adressé une lettre pour dire que le format de ce dialogue ne nous plait pas, surtout que le ministre a déclaré qu’on ne parlera pas du contentieux électoral. Si eux-mêmes reconnaissent aujourd’hui qu’il y a une grande crise politique dans le pays, il faut savoir qu’elles sont les causes qui ont provoqué et qui nourrissent cette crise politique », a lancé d’entrée Dr Agbéyomé.

A l’entendre, lors de la rencontre du 4 mai dernier que Mme Adjamagbo-Johnson et ses collègues ont eue avec le G5, à aucun moment, la question d’aller aux Concertations nationales entre acteurs politiques initiées par le pouvoir en place, n’a été abordée.

« Comment on peut nous parler comme ça ? Dans tout les cas, nous sommes les vrais vainqueurs de l’élection présidentielle du 22 février 2020. A supposer que nous nous alignons sur les 19,46% qu’on nous a donnés, nous sommes la deuxième force politique du pays. Donc ces ambassadeurs ne peuvent pas nous parler comme cela. Ils ne peuvent pas nous parler comme ça, c’est comme s’ils nous donnent des ordres. On est où là ? Il faut qu’on soit sérieux. Il faut qu’on se respecte. Ceux qui normalement devraient me présenter des lettres de créance, ne peuvent pas nous parler comme ça », a poursuivi le champion de la DMK.

Dr Kodjo qui se réclame toujours président légitime et démocratiquement élu par les Togolais, invite le G5 à respecter le peuple togolais qui aspire au changement depuis des années.

 

 

Togo-Agbéyomé Kodjo très en colère contre le G5