ARCHIVE


 

 

 

Togo-Kofi Yamgnane et ses « mémoires d’outre-haine »

Le franco-togolais Kofi Yamgnane n’est plus à présenter. L’homme politique a publié vendredi un livre intitulé : « Mémoires d’outre-haine ».

L’ouvrage qui fait 272 pages, est un condensé de centaines de lettres racistes que l’auteur a reçues depuis son élection à la marie de Saint-Coulitz (Finistère) en 1989. Dans ce livre, Kofi Yamgnane entend « montrer au grand public la face de cette France hideuse qui n’a rien à voir avec ce qu’il croyait être la réalité ».

« Espèce de macaque, gros singe noir, remonte dans tes arbres… » ou « Les Bretons sont-ils à ce point tarés, dégénérés, alcooliques pour ne trouver qu’un nègre à élire – c’est la fin d’un monde » : Kofi Yamgnane a conservé toutes les lettres, anonymes ou non, reçues tout au long de sa vie politique en France.

« J’écris sans haine et sans colère, juste pour soigner les plaies des pauvres hères qui se sont trompés de colère, et pour amener les autres, la multitude, à le savoir », écrit-il, évoquant également le « profond traumatisme » vécu et partagé avec sa famille et ses amis.

Notons que Kofi Yamgnane, arrivé à 19 ans en France pour y faire ses études, est élu en 1983 conseiller municipal à Saint-Coulitz, puis en 1989, maire de la petite commune de 400 âmes.

Militant du Parti socialiste, il sera ensuite Secrétaire d’Etat aux Affaires sociales et à l’Intégration (1991-1993), conseiller général du Finistère (1994-2008) et député socialiste du Finistère (1997-2002). Il fut également candidat aux élections présidentielles togolaises de 2005 et 2010.

 

 

Togo-Kofi Yamgnane et ses « mémoires d’outre-haine »