ARCHIVE


 

 

 

Foussena Djagba, opposante au régime togolais, est morte

L’opposante, basée dans la ville d’Accra au Ghana, a tiré sa révérence ce lundi 22 février 2021 des suites d’une courte maladie, murmure-t-on dans certains milieux politiques.

L’opposante Foussena Djagba est morte. Elle ne verra pas la lutte politique aboutir à l’alternance politique au sommet de l’Etat au Togo comme elle le voulait.

Le confrère Anani Sossou, autrefois très proche d’elle, a écrit sur sa page Facebook ce qui lui serait arrivé. Selon donc lui, elle a été vaccinée contre la Covid-19 tout comme sa mère le mardi ce 11 mars 2021. « C’était avec AstraZeneca. Le lendemain elle avait dit à sa mère qu’elle ne se sentait pas bien, qu’elle a des maux de tête, qu’elle se sentait fatiguée. Jeudi sa santé s’est détériorée et à l’hôpital, elle était tombée dans le coma. Les médecins ont constaté qu’elle souffrait d’une thrombose, une coagulation du sang suite à la vaccination. Ils avaient aussi détecté un début de cancer de l’estomac. Suite à cette complication, Foussena Djagba est décédée hier lundi 22 mars à Accra », croit savoir le journaliste.

Particulièrement active dans l’opposition, Foussena Djagba, de son vivant, s’est engagée pour un changement dans son pays. Elle était de presque tous les rendez-vous devant concourir à obtenir l’alternance au Togo.

Au cours d’une manifestation non autorisée au Ghana, elle a été arrêtée, tout comme 26 autres personnes. Elle sera en fin de compte libérée et poursuivra la lutte jusqu’à rendre l’âme en début de semaine à l’hôpital.

 

 

Foussena Djagba, opposante au régime togolais, est morte