ARCHIVE


 

 

 

Togo-La STT annonce une plainte contre le SCRIC

La Synergie des travailleurs du Togo (STT) annonce des poursuites judiciaires contre le Service Central de Recherches et d’Investigations Criminelles (SCRIC). Le syndicat dénonce l’intrusion illégale des forces de sécurité dans ses locaux. Sans aucun mandat, il s’agit d’une violation de son espace de travail selon les responsables.

Jeudi, la Synergie des travailleurs du Togo a tenu une conférence de presse à Lomé. Elle fait suite au coup de force des gendarmes au siège de l’organisation mercredi. Ces derniers ont fait irruption et arrêtés trois (03) responsables du Syndicats des travailleurs du Togo (SET) au siège de la STT.

Pour Mme Nadou Lawson, SG de la STT, cet acte trahit le partenariat social entre l’Etat et les organisations syndicales. Elle condamne « l’intrusion illégale des forces de sécurité dans son espace syndical, sans aucun mandat ».

La syndicaliste affiche une inquiétude face à cette dérive des forces de l’ordre. Elle semble inaugurer une nouvelle ère de violations et de restrictions des droits et libertés syndicales d’après celle-ci.

La synergie exige la libération des travailleurs embastillés et la restitution des matériels saisis. L’organisation annonce une plainte contre le SCRIC. Elle sera relative à la violation de propriété privée et violences volontaires sur la personne de sa Coordinatrice générale.

Un appel est lancé à tous les travailleurs et aux autres organisations syndicales pour la défense des droits et les libertés syndicales.

 

 

Togo-La STT annonce une plainte contre le SCRIC