ARCHIVE


 

 

 

Togo - La CET plaide pour la libération des deux responsables du DMK

La Conférence des Évêques du Togo (CET) a appelé jeudi la justice togolaise et par là, les autorités du pays à libérer les deux figures de l’opposition accusées de « tentative d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État » et de « groupement de malfaiteurs ».

Comme le 6 mars 2020 à l’issue de sa 123è session ordinaire, la Conférence des Évêques du Togo exhorte tous les acteurs de la vie sociopolitique du pays à préserver la paix.

La CET précise que « sans remettre en question les investigations en cours », elle plaide « en faveur de la remise en liberté de Madame Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson ainsi que de Monsieur Gérard Djossou et du prophète Esaïe Dekpo ».

« En effet, la connaissance que nous avons de cette dame (Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, Coordonnatrice de DMK, ndlr), le message reçu de sa part et les témoignages recueillis à son sujet nous interdisent de croire en une implication de sa personne dans un plan de déstabilisation du Pays », souligne la Conférence des Évêques du Togo.

Par ailleurs, la Conférence des Évêques du Togo demande également que « les autres personnes interpelées, à différents moments, dans le cadre de manifestations politiques » soient aussi relaxées. Car leur « libération contribuerait certainement à la décrispation du climat sociopolitique de notre chère Nation ».

Les deux figures de l’opposition, membre du regroupement politique Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) arrêtées il y a quelques semaines, sont accusées de « tentative d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État » et de « groupement de malfaiteurs », selon le procureur Essolissam Poyodi.

Par contre, l’on ignore les chefs d’accusation retenus contre le prophète Esaïe Dekpo déposé le 2 octobre 2020 à la prison civile de Lomé. Tout ce que l’on sait, c’est que ce dernier a été arrêté après avoir prophétisé une montée d’Agbéyomé Kodjo au pouvoir.

Rayan Naël

 

 

Togo - La CET plaide pour la libération des deux responsables du DMK