ARCHIVE


 

 

 

Togo - Aimé Gogué séduit par la "prise de position claire et sans ambiguïté" des Evêques du Togo

Vendredi dernier, la Conférence des Evêques du Togo (CET) a rendu public un communiqué sur la situation sociopolitique du Togo, à l'issue de sa deuxième session ordinaire de l'année. Le prélat n'est pas passé par quatre chemins pour dénoncer les irrégularités constatées lors de la présidentielle du 22 février dernier et les crimes et assassinats commis ces derniers jours dans le pays. L'Alliance des démocrates pour le développement intégrale (ADDI) s'en félicite.

COMMUNIQUE RELATIF A LA DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES DU TOGO

La justice est gage de paix alors que l’injustice, surtout quand elle e´mane de l’autorite´, est me`re de l’anarchie.

L’Alliance des De´mocrates pour le De´veloppement Inte´gral (ADDI) a pris connaissance avec attention et grand inte´re^t, de la de´claration de la Confe´rence des Eve^ques du Togo a` l’issue de sa deuxie`me session de l’anne´e.

La Confe´rence des Eve^ques du Togo a ainsi « observe´ a` regret, qu’a` l’image des autres e´lections qu’a connu notre pays, celle du 22 fe´vrier 2020 a e´te´ marque´e par de nombreuses irre´gularite´s qui ont plonge´ le Togo dans un mouvement pre´visible de contestations de`s la proclamation des re´sultats ». La Confe´rence des Eve^ques du Togo a ainsi rappele´ que « sans une se´rieuse re´forme du cadre e´lectoral, en vue d’e´lections libres, transparentes, cre´dibles et paisibles, la de´mocratie ne peut pas re´ellement fleurir au Togo. De me^me tant que la vie socio-politique sera domine´e par l’arme´e, que les pouvoirs le´gislatifs et judiciaires ne seront pas re´ellement inde´pendants, tant que la corruption et l’impunite´ continueront de prospe´rer sur la Terre de nos Ai¨eux, les tensions ne pourront pas re´ellement s’apaiser ».

De me^me, les pe`res Eve^ques ont tenu a` souligner que « tant que le mensonge sera utilise´ en particulier dans les me´dias et sur les re´seaux sociaux comme strate´gie de de´stabilisation des personnes et des institutions, tant que la ruse sera employe´e comme moyen de conque^te et de conservation de pouvoir, enfin, tant que la violence ne sera pas condamne´e et enraye´e, les auteurs et commanditaires sanctionne´s, les remous politiques seront ine´vitables dans notre pays ». Les e´ve^ques ne sont pas passe´s non plus sans e´voquer l’inse´curite´ et les assassinats qui n’e´pargnent aucune cate´gorie sociale.

L’ADDI joint sa voix a` celle de la Confe´rence des Eve^ques du Togo pour de´noncer et condamner avec la plus grande fermete´, les violences meurtrie`res perpe´tre´es souvent par certains e´le´ments des Forces de De´fense et de Se´curite´ a` l’encontre des citoyens, sous le curieux silence des autorite´s. La justice est gage de paix alors que l’injustice, surtout quand elle e´mane de l’autorite´, est me`re de l’anarchie.

L’ADDI, comme mentionne´ dans ses pre´ce´dents communique´s, demande au Gouvernement de sortir de sa le´thargie dommageable et rendre justice aux victimes, a` leurs familles et au peuple togolais pour restaurer la paix sociale dans notre pays. Faut-il le rappeler, la commission mise en place par le Gouvernement pour faire la lumie`re sur l’odieux assassinat du Colonel Toussaint MADJOULBA, n’a toujours pas rendu publiques ses conclusions alors qu’un de´lai avait bien e´te´ fixe´ pour cela.

L’ADDI tient a` fe´liciter la Confe´rence des Eve^ques du Togo pour sa prise de position claire et sans ambigui¨te´ aucune face a` la situation sociopolitique que traverse notre pays et qui est occasionne´ par le re´gime en place.

Dieu be´nisse le Togo !

Fait a` Lome´, le 22 juin 2020

Le Pre´sident National

Tchaboure´ Aime´ GOGUE

 

 

Togo - Aimé Gogué séduit par la "prise de position claire et sans ambiguïté" des Evêques du Togo